L’incroyable saga du clitoris

Méconnu, ignoré, incompris, mutilé, le Clitoris n’a pas toujours été un super héros…
loin de là…

 

  • On a retrouvé des momies excisées datant de 2000 avant JC.  Ca commençait fort.

 

  • 300 av JC : Hippocrate reconnait le clitoris comme organe du plaisir féminin. On pense alors que le plaisir et la jouissance de la femme sont nécessaires pour tomber enceinte. C’est l’âge d’or de #WonderClito ! Il a le pouvoir de faire des bébés…

 

  • Fin du 16eme siecle : #WonderClito intéresse les médecins. On réalise les premières descriptions « médicales » du héros. Mais on se trompe encore bien souvent sur ses super pouvoirs.  On lui imagine des fonctions urinaires, on croit à une déformation hermaphrodite, voire une excroissance tumorale… mais on confirme aussi son rôle central dans le plaisir féminin.

 

  • 1558-1568  : #WonderClito révèle sa partie invisible : on le découvre dans toute sa grandeur, avec son gland, son corps et ses piliers.  Le nom « clitoris » s’impose.

 

  • 1830 : #WonderClito inquiète. On le croit à l’origine de la nymphomanie, l’épilepsie ou encore l’hystérie…on « montre du doigt » les pratiques masturbatoires. Certains médecins préconisent (et pratiquent) l’excision « thérapeutique » et « punitive », tandis que d’autres pratiquent la masturbation clitoridienne sur rendez-vous pour purger ses pouvoirs malfaisants.

 

  • 1875 : La science avance, et c’est un drame pour #WonderClito. On prouve qu’il n’a aucun pouvoir en matière de reproduction et de fertilité. On le déclare alors « organe inutile« .
    Il devient l’ennemi intime numéro un des mouvements natalistes (portés par les Protestants puis les Catholiques) qui décrient toutes pratiques pouvant détourner de l’acte reproductif.

 

  • 1905 : le Docteur Freud impose l’idée qu’une femme qui continue à jouir de son clitoris est restée une enfant.  Seul l’orgasme vaginal serait digne d’une sexualité adulte.
    #WonderClito est mis à l’index. Il se réfugie sous sa cape d’invisibilité pour au moins 3 générations.
    C’est le temps de l’excision mentale...

 

  • 1969 : l’Homme marche sur la lune… et sur la tête !
    #WonderClito a disparu des dictionnaires et des planches d’anatomie.

 

  • 1975 : l’auteure du rapport Hite quitte le territoire américain et renonce à sa nationalité après avoir enquêté et mis en évidence le rôle central de #Wonderclito dans le plaisir féminin.

 

  • 1998 : Grande grande année !
    La France gagne la coupe du Monde, le Viagra débarque….
    et l’urologue Helen O’Connel, en Australie,  re-découvre la partie invisible du clitoris. #WonderClito retrouve son intégrité anatomique. C’était il y a 20 ans !

 

  • 2009 : les français Odile Buisson (gynécologue) et Pierre Foldes (urologue) mettent en évidence le super pouvoir de #WonderClito dans l’orgasme féminin, grâce aux nouvelles techniques d’imagerie médicale.

 

  • 2015 : Odile Fillod, chercheuse indépendante,  imprime un clitoris en 3D pour incarner #WonderClito et en faire un outil d’éducation sexuelle.

 

  • 2017 : le livre scolaire Magnard montre pour la première fois un clitoris « complet » aux élèves de 4ème en France.

 

  • 2018 : quelques artistes et de nombreux journalistes et pédagogues travaillent à mettre en lumière #WonderClito.

    Nous voulons faire notre part du travail avec cette opération #WonderClito et vous pouvez contribuer aussi !

    Découvrez l’opération #WonderClito et participez !

Publicités